“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Arrêt tabac : Du mal à dormir et insomnie possible, que faire ?

Savais-tu que dire adieu au tabac, c’est comme gravir une montagne ? C’est un défi, mais avec un bon équipement et beaucoup de volonté, tu peux y arriver ! Et en parlant de défis, l’un des plus coriaces quand on arrête de fumer, c’est de bien dormir. Oui, l’insomnie peut être une vraie casse-tête pour ceux qui veulent arrêter.

Il y a une étude super intéressante dans le National Library of Medicine, qui parle justement de ça. Ils ont découvert que les fumeurs qui ont du mal à dormir trouvent plus difficile d’arrêter la cigarette comparé à ceux qui dorment comme des bébés.

C’est pour ça que c’est hyper important de s’occuper de l’insomnie quand on arrête de fumer. Ça donne un sacré coup de pouce pour réussir. Alors, si tu es en train de dire au revoir au tabac et que tu as du mal à trouver le sommeil, n’hésite pas à chercher de l’aide pour ça. C’est un pas de plus vers la victoire !

La cigarette aide-t-elle à dormir ?

Avant d’examiner les effets de l’arrêt du tabac sur votre sommeil, voyons comment le tabagisme influe sur votre cycle de sommeil.

Lorsque vous fumez, la nicotine des cigarettes pénètre dans votre corps. Cela stimule la libération de plusieurs messagers chimiques (neurotransmetteurs) comme la sérotonine et la dopamine. Ces neurotransmetteurs peuvent provoquer des sensations agréables et un sentiment de bien-être. Ainsi, on a pour habitude de penser que ça facilite la détente au moment du coucher et l’endormissement.

Cependant, ces neurotransmetteurs peuvent également affecter votre cycle de sommeil et entraîner une mauvaise nuit de sommeil en général. Les fumeurs ont souvent du mal à s’endormir et leur sommeil est plus perturbé que celui des non-fumeurs. En fait, jusqu’à 24 % des fumeurs ont un sommeil moins profond.

Tous ces facteurs font que les fumeurs ont souvent un sommeil de moins bonne qualité. Ce qui entraîne des difficultés à se lever le matin et une sensation de somnolence tout au long de la journée.

Arrêt tabac insomnie : Difficultés à mieux dormir après avoir arrêté de fumer

Beaucoup de fumeurs ont du mal à s’endormir après avoir arrêté de fumer. En effet, l’arrêt du tabac est souvent accompagné d’un manque de nicotine. Or, la nicotine est une substance qui agit sur le système nerveux et peut provoquer des troubles du sommeil. Ainsi, il est fréquent que les fumeurs qui arrêtent de fumer souffrent d’insomnie ou d’apnée du sommeil.

Les symptômes du sevrage tabagique peuvent également perturber le sommeil. En effet, les fumeurs qui arrêtent de fumer peuvent souffrir de symptômes tels que des nausées, de la fatigue, des difficultés de concentration, des maux de tête et vertiges. Tous ces symptômes peuvent rendre difficile l’endormissement et provoquer des réveils nocturnes. Le réveil fréquent pendant la nuit influe fortement sur la qualité de votre sommeil.

Enfin, il est important de souligner que fumer nuit à la santé et que l’arrêt du tabac est bénéfique pour la santé. Ainsi, arrêter de fumer permet de prévenir de nombreuses maladies, notamment les maladies cardiovasculaires et certains cancers. En outre, l’arrêt du tabac permet de retrouver un sommeil de qualité et de prévenir les troubles du sommeil une fois le sevrage passé. Encore faut il réussir à passer l’étape du sevrage qui impacte la qualité de vos nuits.

Les symptômes de sevrage tabagique

L’arrêt du tabac est souvent accompagné de symptômes désagréables du sevrage, notamment des envies de fumer, de l’irritabilité, de l’anxiété, de la fatigue et des troubles du sommeil. Ces symptômes du sevrage tabagique sont dus à l’absence de nicotine. Ils apparaissent généralement quelques heures après avoir fumé votre dernière cigarette et peuvent durer plusieurs semaines.

De nombreuses personnes ressentent une fatigue extrême après avoir arrêté de fumer en raison de la quantité de nicotine contenue dans une cigarette. Comme votre corps réagit à la baisse des niveaux de nicotine et d’autres substances chimiques tout au long de la journée, vous pouvez finir par vous sentir fatigué et léthargique.

Si vous avez fumé pendant longtemps, vous pouvez également ressentir des symptômes de sevrage pendant la nuit lorsque vous arrêtez de fumer. Le sevrage et les envies de fumer peuvent perturber le sommeil et peuvent même être suffisamment forts pour vous réveiller la nuit.

Jusqu’à 42 % des personnes souffrent également d’insomnie lorsqu’elles arrêtent de fumer, un problème de sommeil courant qui fait qu’il est plus difficile de s’endormir ou de rester endormi. Ce problème est à nouveau causé par le sevrage de la nicotine.

Bien que ces informations puissent vous dissuader d’arrêter de fumer, il existe des moyens de gérer ces symptômes et d’améliorer votre sommeil une fois que vous avez arrêté de fumer.

Arrêt tabac et insomnie

Les troubles du sommeil sont fréquents chez les fumeurs. En effet, la nicotine stimule le système nerveux et peut entraîner des difficultés à s’endormir et à rester endormi. L’arrêt du tabac peut donc provoquer des troubles du sommeil tels que l’insomnie. Pour diminuer les symptômes du sevrage tabagique, il est important de bien dormir. Il existe plusieurs moyens pour faciliter l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil, comme faire une sieste pendant la journée, éviter les excitants comme le café, l’alcool et le chocolat, et faire une activité physique régulière.

Comment arrêter de fumer et mieux dormir grâce aux TRN ?

Si vous avez arrêté de fumer et que vous n’arrivez pas à dormir, les TRN (thérapies de remplacement de la nicotine) peuvent être un bon moyen d’améliorer vos habitudes de sommeil.

La TRN est une forme de médicament qui fournit à votre corps un faible taux de nicotine, sans le goudron, le monoxyde de carbone et les autres produits chimiques nocifs de la fumée de tabac. Cette faible dose de nicotine peut vous aider à faire face aux symptômes de sevrage et aux envies de fumer, ce qui vous permettra de mieux dormir au fil du temps.

Il existe différents types de TRN, notamment des patchs, des pastilles, des gommes et des sprays. Si vous êtes un gros fumeur, les patchs peuvent être la meilleure option pour traiter l’insomnie liée à l’arrêt du tabac, car ils peuvent être portés toute la nuit et fournir de la nicotine à votre corps pendant que vous dormez. Cela peut vous aider à rester endormi et à éviter d’être réveillé par des envies de fumer.

L’utilisation de patchs peut également contribuer à améliorer la qualité de votre sommeil, car les niveaux de nicotine dans votre corps diminuent avec le temps.

Si vous souhaitez essayer les TRN, parlez-en à votre pharmacien ou à votre médecin, ou contactez votre service local d’aide à l’arrêt du tabac du NHS pour obtenir de plus amples informations. Attention toutefois, il apparait que les patchs utilisaient pendant la nuit provoquent régulièrement des cauchemars. Enlevez-les de votre peau avant de vous coucher.

L’arrêt du tabac peut provoquer des insomnies

Abandonner la cigarette n’est pas une mince affaire. En effet, l’arrêt du tabac peut provoquer des insomnies. Il est donc important de bien se préparer avant de décider d’arrêter de fumer. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à mieux dormir. Tout d’abord, il est important de savoir que les insomnies liées à l’arrêt du tabac ne sont pas permanentes. Elles sont généralement temporaires et disparaissent au bout de quelques semaines.

Il est également important de se préparer à l’arrêt du tabac en adoptant de bonnes habitudes de sommeil. Ainsi, il est recommandé de respecter un horaire régulier de coucher et de lever, de faire une sieste dans l’après-midi (moins de 40 minutes pour ne pas si possible et de limiter les activités stimulantes avant le coucher. Enfin, il est conseillé de prendre quelques mesures pour soulager les insomnies comme boire un tisane calmante avant de se coucher, faire de l’exercice physique quotidiennement ou encore éviter de consommer des substances excitantes comme la caféine ou l’alcool.

Résumé des conseils pour mieux dormir après avoir arrêté de fumer

Lorsque vous arrêtez de fumer, vos habitudes de sommeil devraient s’améliorer progressivement, mais si vous avez du mal à vous endormir ou à rester endormi, jetez un coup d’œil à ces conseils :

  • Faites de l’exercice – faire de l’exercice doux comme de la marche ou du yoga quelques heures avant d’aller au lit peut vous aider à vous sentir plus fatigué et à vous endormir plus rapidement.
  • Réduisez votre consommation de caféine – comme les fumeurs métabolisent la caféine beaucoup plus rapidement que les non-fumeurs, vous n’avez pas besoin d’autant de caféine pour en ressentir les effets lorsque vous arrêtez de fumer. Réduisez votre consommation pour éviter de vous sentir irritable et nerveux à cause d’une surconsommation de caféine.
  • Réduisez votre consommation d’alcool – Bien que l’alcool puisse vous aider à vous endormir au début, il peut limiter le sommeil paradoxal (le type de sommeil profond qui nous aide à nous sentir reposés le lendemain). L’alcool peut également perturber votre sommeil, vous réveiller tout au long de la nuit et vous sentir encore plus fatigué le matin.
  • Organisez une soirée relaxante – le fait d’avoir une routine relaxante ou d’écouter de la musique apaisante devrait vous aider à vous endormir facilement à l’heure du coucher. Vous pouvez même essayer la méditation ou un bain chaud pour détendre votre esprit et vos muscles à la fin de la journée.
  • Buvez des tisanes – de nombreux ingrédients contenus dans les tisanes peuvent vous aider à dormir, notamment la camomille et la racine de valériane. Achetez-en au supermarché et essayez la prochaine fois que vous aurez du mal à vous endormir.
  • Limitez votre temps d’écran avant de vous coucher – l’utilisation d’appareils électroniques tels que les smartphones, les ordinateurs portables et les tablettes avant de vous coucher peut rendre le sommeil plus difficile. Essayez de ranger vos écrans quelques heures avant de vous coucher et remplacez-les par une activité relaxante comme la lecture.
  • Faites-vous masser – qu’il s’agisse d’un traitement professionnel ou de l’aide d’un partenaire, un massage peut être un autre excellent moyen de détendre votre corps et de vous relaxer pour une bonne nuit de sommeil.
  • Ne faites pas de sieste pendant la journée – si vous avez arrêté de fumer et que vous vous sentez fatigué pendant la journée, essayez de ne pas faire de sieste. Même si vous vous sentez moins bien au début, le fait de réserver votre sommeil pour le coucher peut vous aider à lutter contre l’insomnie à long terme.

Arrêter de fumer peut vous fatiguer au début, mais les avantages pour la santé à long terme de l’arrêt de cette habitude et de l’amélioration de votre cycle de sommeil en valent la peine.

Comment lutter contre les insomnies avec des médicaments (en dernier recours !)

Les insomnies liées au sevrage tabagique sont un effet secondaire courant de l’arrêt du tabac. Elles peuvent être difficiles à gérer, mais il existe des moyens de lutter contre elles. Si les insomnies persistent, il existe des médicaments, cachets et des suppléments qui peuvent aider. Les médicaments à prendre en cas d’insomnie sont généralement des somnifères légers ou des antihistaminiques. Les suppléments à essayer comprennent la mélatonine, la valériane et l’aubépine. Il est important de parler à son médecin avant de prendre tout médicament ou complément, car certains peuvent avoir des effets secondaires. En suivant ces conseils, vous devriez pouvoir mieux gérer vos insomnies liées au sevrage tabagique. Vous pouvez également vous orienter vers des remèdes naturels et des pratiques plus douces telles que la méditation ou la sophrologie.

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.