“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Tout savoir sur l’apnée du sommeil bébé

L’apnée du sommeil (ADS) bébé est un trouble respiratoire qui se caractérise par des pauses dans la respiration pendant la nuit. Ces pauses peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes et se produisent plusieurs fois par nuit.  Il en existe deux types : l’apnée obstructive du sommeil (AOS) et l’apnée centrale du sommeil (ACS).

  • Essentiellement, le AOS est une obstruction ou un rétrécissement du trajet entre le nez et l’ouverture des poumons (voies respiratoires supérieures). L’obstruction ou le rétrécissement peut avoir différentes causes, mais il en résulte toujours une diminution de la quantité d’air (oxygène) passant de l’extérieur vers les poumons.
  • L’ACS est un type d’apnée du sommeil où il y a un retard dans le signal de votre cerveau qui vous dit de respirer lorsque vous dormez. La prévalence chez les nourrissons est encore inconnue, mais entre un et cinq pour cent de tous les enfants souffrent d’ADS. Si détectée à un stade précoce, elle se traite facilement pour éviter d’autres complications à long terme.

L’apnée du sommeil est plus fréquente chez les enfants, mais elle peut toucher tout le monde. Sachez qu’elle n’est pas obligatoirement présente dès la naissance. Les symptômes principaux sont la somnolence diurne, les difficultés de concentration, la fatigue, les maux de tête, des ballonnements et les ronflements. Les causes les plus fréquentes sont les amygdales et les voies respiratoires obstruées. Les amygdales sont des structures anatomiques situées à l’arrière de la gorge. Les voies respiratoires obstruées sont un ou plusieurs blocages des voies aériennes qui empêchent le passage de l’air. L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui peut avoir de graves conséquences sur la santé. Il est donc important de prendre en charge ce trouble au plus vite. Malheureusement, un prématuré aura plus de probabilité d’en être atteint.

Qu’est ce que l’apnée du sommeil bébé ?

Se reposer est nécessaire au bébé pour se développer et grandir. Cependant, les nourrissons souffrant d’ADS voient leur qualité de repos diminuée. Cela peut perturber leur sommeil et les empêcher de bien se reposer. Des réveils nocturnes sont également possibles. Malheureusement cela coupe leurs différents cycles de sommeil Elles peuvent être accompagnées de ronflements ou de bâillements. L’apnée peut être dangereuse car elle peut entraîner des problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, l’accident vasculaire cérébral ou même la mort. Heureusement, il existe des traitements efficaces pour traiter l’apnée du sommeil chez le bébé.

Les symptômes de l’apnée du sommeil bébé : Comment savoir si votre bébé en souffre ?

Les symptômes de l’apnée du sommeil chez le bébé sont similaires à ceux de l’ADS chez les adultes. Voici les plus courants sont :

  • Des pauses fréquentes dans la respiration pendant son somme
  • Des apnées (arrêts temporaires de la respiration) la nuit
  • Un sommeil agité et peu réparateur
  • Fatigue et somnolence diurnes
  • Troubles de l’attention et de l’hyperactivité
  • Problèmes de comportement
  • La création d’une dette de sommeil

Les apnées du sommeil chez l’enfant sont diagnosticables par un médecin, un pédiatre ou un professionnel de la santé qualifié. Le diagnostic se confirme par un enregistrement du sommeil (polysomnographie). Avant d’aller voir un professionnel, vous pouvez vous-même essayer de déterminer si votre nourrisson ou petit en souffre.

Il existe plusieurs signes qu’un parent peut observer lorsque son enfant dort pour déterminer s’il souffre d’ADS. La première chose à faire est d’écouter la respiration de l’enfant. Si votre enfant fait régulièrement des pauses dans sa respiration, halète, s’étouffe, a une respiration bruyante ou renifle, vous devez en informer votre professionnel de la santé. Vous pouvez par exemple installer un babyphone à côté de son lit. Vous devez également vous inquiéter si vous entendez ce qui ressemble à un ronflement et que vous l’entendez de façon persistante nuit après nuit. Il n’est pas rare que les petits pleurent et se tortillent dans leur lit, mais les nourrissons ne ronflent pas.

Il est également important de noter que si un enfant souffre d’ADS, il aura également des difficultés à respirer pendant les siestes de la journée. L’ADS ne se limite pas au sommeil nocturne.

Le diagnostique de l’apnée du sommeil chez votre petit

Selon AMELI, la seule façon de diagnostiquer correctement l’apnée du sommeil est de faire participer votre enfant à une étude de sommeil de nuit dans un laboratoire de sommeil. (Pendant l’étude, appelée polysomnogramme, des capteurs sont placés sur votre enfant pour surveiller ses ondes cérébrales, son rythme cardiaque et son activité respiratoire pendant les différentes phases du sommeil. Cela permet de détecter les problèmes et de déterminer avec précision la nature du problème respiratoire.

Avant d’emmener votre enfant dans un laboratoire du sommeil, vous voudrez vous assurer que le labo est agréé pour les enfants. En effet, la façon dont les études du sommeil sont interprétées chez les nourrissons et les enfants est différente de celle des adultes. De plus, les laboratoires de sommeil pédiatrique offrent l’expertise de techniciens qui sont aptes à travailler avec des enfants.

Les médecins peuvent également utiliser des examens de diagnostic par imagerie, tels que des tomodensitométries ou des IRM, pour vérifier les structures anatomiques des voies respiratoires supérieures du bébé (nez, végétations, bouche, gorge, larynx et trachée).

Les causes de l’apnée du sommeil bébé

Les causes exactes de l’apnée du sommeil bébé sont inconnues, mais il y a plusieurs facteurs qui peuvent contribuer à sa survenue.

Les bébés prématurés et les bébés de petite taille sont plus susceptibles de souffrir d’ADS. Les bébés présentant des anomalies anatomiques du visage, de la bouche, du nez, de la gorge, du larynx et de la trachée. Les sinus ou les amygdales, sont également plus susceptibles d’en souffrir.

D’autres facteurs qui peuvent contribuer à l’ADSl comprennent l’obésité, le tabagisme passif, l’utilisation de certains médicaments et les maladies chroniques telles que l’asthme.

  • Apnée obstructive du sommeil

Le AOS est généralement causé par l’affaissement des tissus mous à l’arrière de la gorge, qui bloquent les voies respiratoires supérieures pendant le sommeil. Les nourrissons présentant des problèmes médicaux tels que des syndromes cranio-faciaux (séquence de Pierre Robin, petites mâchoires, syndrome de Down), des voies respiratoires “souples” dues à une laryngomalacie ou à de grandes adénoïdes et de gros tissus à l’arrière de leur gorge sont les plus à risque.

  • Apnée centrale du sommeil

L’ACS est plus rare. Il s’agit d’un dysfonctionnement du cerveau de l’enfant qui ne dit pas à son corps de respirer quand il le devrait. On s’inquiète du fait que les enfants nés prématurément ou si la mère fume pendant la grossesse, cela peut augmenter le risque d’apnée centrale du sommeil chez les nourrissons. L’ACS est le plus souvent idiopathique (cause inconnue). Elle peut également être observée chez des enfants souffrant de troubles neurologiques (tumeurs cérébrales, hydrocéphalie et shunts VP, infirmité motrice cérébrale, malformations de Chiari et lésions cérébrales).

Le traitement de l’apnée du sommeil bébé

Le traitement de l’apnée du sommeil chez les bébés peut être médical ou chirurgical. Les traitements médicaux comprennent les stéroïdes, les antihistaminiques et les décongestionnants nasaux. Les stéroïdes réduisent l’inflammation des voies respiratoires et peuvent soulager les symptômes de l’ADS. Les antihistaminiques utilisés pour traiter les allergies peuvent également soulager les symptômes de l’apnée du sommeil. Les décongestionnants nasaux réduisent l’enflure des voies nasales et peuvent aider à prévenir les pauses respiratoires.

La chirurgie est une option de traitement pour les bébés atteints d’ADS sévère. Les procédures chirurgicales courantes comprennent la trachéotomie, la myotomie de l’adénoïde et la tonsillectomie. La trachéotomie est une procédure chirurgicale qui consiste à percer un trou dans la trachée pour permettre à l’air de circuler librement. La myotomie de l’adénoïde est une procédure chirurgical.

En somme, le traitement dépend de la gravité et du type d’apnée du sommeil (ASCou AOS).

  • Dans le cas du AOS, certains nourrissons devront subir une intervention chirurgicale, mais la plupart d’entre eux verront leur problème disparaître à mesure qu’ils grandissent et que leurs voies aériennes supérieures s’élargissent. D’autres devront être traités à l’oxygène pour les aider à inspirer jusqu’à ce que le problème disparaisse. Si le nourrisson est âgé de quatre mois ou moins et que son rythme de sommeil est moins prévisible, nous recommandons qu’il porte en permanence une canule nasale. Si le nourrisson est plus âgé et a établi un rythme de sommeil, les parents peuvent retirer la canule nasale lorsqu’il est éveillé. Les autres options de traitement comprennent le port d’une pression positive continue sur les voies respiratoires (PPC) ou, dans des cas rares et extrêmes, une trachéotomie.

Le traitement dépend en définitive de la nature du problème médical, mais le plus tôt reste le mieux.

Les précautions à prendre avec un bébé apnée du sommeil

Il est important de prendre certaines précautions lorsque l’on a un bébé atteint d’apnée du sommeil. En effet, cette condition peut provoquer des arrêts respiratoires pendant le sommeil, ce qui peut être dangereux pour le bébé. Voici quelques précautions à prendre :

– surveiller le bébé pendant qu’il dort pour s’assurer qu’il respire bien ;
– ne pas le laisser dormir dans une position qui pourrait obstruer ses voies respiratoires ;
– mettre un matelas plat et ferme dans le berceau ;
– ne pas le couvrir trop ;
– ne pas fumer à proximité du bébé ;
– faire surveiller le bébé par un médecin si nécessaire.

L’apnée du sommeil met-elle la vie en danger ?

L’apnée du sommeil sévère peut mettre la vie en danger. Sans traitement, elle affecte l’architecture du sommeil de l’enfant car son cerveau le réveille continuellement pour respirer. Si cela se produit assez souvent, l’enfant n’a pas un sommeil réparateur, ce qui peut affecter son fonctionnement pendant la journée. Avec le temps, cela peut causer des dommages à long terme au cœur, au cerveau et à d’autres parties du corps.

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.