“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Bébé ne veut pas dormir, que faire ?

Encore une fois, ce soir, votre bébé ne veut pas dormir ? Que ce soit de manière ponctuelle ou récurrente, un bébé a ses raisons pour ne pas vouloir dormir. Bien sûr, ces raisons ne sont pas les mêmes à 6 mois qu’à 2ans. Nous allons voir plusieurs cas de figures, des explications et surtout des solutions pour réussir à endormir votre bébé ! Alors sieste ou nuit, trouvons la solution pour endormir votre bébé !

Que ce soit pour les parents ou les bébés, dormir est essentiel pour la santé et le bien-être. Mais parfois, il est difficile d’endormir votre bébé.

Pourquoi bébé ne veut pas dormir

Votre bébé est dans un lit ou un berceau propre et confortable, dans une chambre qui est calme et sombre. Il dispose d’une veilleuse avec une musique douce pour le réconforter. Enfin il a son doudou à ses côtés. Malgré tout ça, il ne veut PAS dormir, rien à y faire ! Dans ce cas, que ce soit pour une sieste ou sa nuit, voici plusieurs pistes à envisager :

  • Les facteurs temporaires tels que la maladie, les poussées dentaires vers les 10 mois, les changements d’heures, voire les déménagements. Pas grand chose à faire dans l’immédiat. Un gant de toilette tiède pour les dents, de la patience et de la régularité dans l’agenda du sommeil de bébé pour retrouver un rythme.
  • Les étapes du développement, le cycle de sommeil qui change ou la routine qui évolue sont à l’origine des problèmes de sommeil de bébé, de sorte qu’il n’y a probablement pas lieu de s’inquiéter des problèmes de sommeil occasionnels.
  • Trop de fatigue ou trop d’énergie. C’est quitte ou double avec son petit bout. Les temps de sommeil aussi bien la nuit que lors des sieste régulent ses hormones et son excitation et son énergie. Il faut trouver un bon équilibre pour qu’il soit dans les meilleures conditions à l’heure du couché.

Pour vous aider : voici les heures de sommeil pour la nuit et pour les siestes.

Cependant, des problèmes de sommeil persistent et empêchent votre bébé (et vous !) de prendre le repos dont vous avez besoin. C’est peut être le signe d’un problème plus profond.

Certains bébés, en particulier les plus âgés, peuvent avoir du mal à rompre avec des habitudes de sommeil auxquelles ils se sont habitués, comme être bercés ou nourris pour s’endormir à l’heure du coucher ou lorsqu’ils se réveillent au milieu de la nuit.  Voici quelques-uns des problèmes de sommeil les plus courants à chaque étape de la première année, ainsi que des solutions pour aider votre enfant à trouver le sommeil.

Bébé ne veut pas dormir : de 0 à 3 mois 

Au stade du nouveau-né, les bébés sont encore en train de s’adapter à un rythme de sommeil régulier. Les siestes sont hasardeuses et leur durée aussi. Les nouveau-nés dorment généralement de 14 à 17 heures et se réveillent fréquemment pour téter, de jour comme de nuit. Donc, si vous avez l’impression que votre bébé oscille constamment entre le sommeil et l’éveil, tenez bon. C’est tout à fait normal pour l’instant et cela va bientôt changer.

Cela dit, certains problèmes peuvent rendre le sommeil plus difficile pour les nouveau-nés. À cet âge, les trois problèmes les plus courants sont les suivants :

Résister au sommeil sur le dos

À quoi cela ressemble-t-il ? Votre bébé s’agite ou refuse de s’installer lorsqu’il est couché sur le dos pour dormir. En fait, les bébés se sentent plus en sécurité lorsqu’ils dorment sur le ventre, mais cette position est liée à une incidence beaucoup plus élevée du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). Les experts recommandent donc de toujours coucher votre bébé sur le dos.

Comment résoudre le problème : Si votre bébé ne veut pas se coucher sur le dos, parlez-en à votre pédiatre, qui voudra peut-être vérifier s’il y a des explications physiques possibles. Il est beaucoup plus probable que votre bébé ne se sente pas en sécurité sur le dos. 

Si c’est le cas, vous pouvez essayer quelques astuces pour l’encourager à dormir sur le dos, notamment en l’emmaillotant et en lui donnant une tétine au moment du coucher. Votre bébé finira par s’habituer à dormir sur le dos.

Mélanger le jour et la nuit

À quoi cela ressemble-t-il ? Votre bébé dort toute la journée, mais reste éveillé toute la nuit (ce qui n’est pas très agréable pour vous !).

Comment résoudre ce problème ? Les habitudes nocturnes de votre nouveau-né devraient se corriger d’elles-mêmes au fur et à mesure qu’il s’adapte à la vie extérieure, mais il y a certaines choses que vous pouvez faire pour aider bébé à faire la différence entre le jour et la nuit, notamment en limitant les siestes diurnes à trois heures et en établissant des distinctions claires entre le jour et la nuit (comme garder la chambre de bébé dans l’obscurité lorsqu’il fait la sieste et éviter d’allumer la télévision pendant les tétées nocturnes).

Sommeil agité dû à des tétées fréquentes en fin de nuit

À quoi cela ressemble-t-il ? La plupart des bébés de 2 à 3 mois, en particulier ceux qui sont allaités, ont encore besoin de remplir leur estomac au moins une ou deux fois pendant la nuit. En revanche, se réveiller toutes les deux heures pour manger au milieu de la nuit n’est généralement pas une trop bonne chose à ce stade. Et, pour la plupart des bébés, ce n’est pas nécessaire.

Que faire ? Tout d’abord, demandez à votre pédiatre à quelle fréquence il doit manger pendant la nuit. Si vous obtenez le feu vert pour réduire les tétées de la nuit, assurez-vous que bébé mange suffisamment pendant la journée en lui proposant une tétée toutes les deux ou trois heures. Ensuite, essayez d’allonger lentement l’intervalle entre les tétées nocturnes.

Les causes courantes des problèmes d’endormissement de bébé

Régression du sommeil

À quoi cela ressemble-t-il ? À l’âge de 4 mois, votre bébé, auparavant endormi, peut être prêt à tout sauf à aller au lit – même si vous êtes prêt à le laisser tomber. Bienvenue dans la régression du sommeil, un épisode tout à fait normal que de nombreux bébés connaissent vers l’âge de 4 mois, puis souvent à 6 mois, 8 à 10 mois et 12 mois (bien qu’il puisse survenir à tout moment).

Pourquoi cela se produit-il maintenant ? La régression du sommeil à 4 mois survient généralement lorsque votre enfant commence à s’éveiller au monde qui l’entoure. Avec toutes ces nouvelles choses fascinantes avec lesquelles il peut jouer, qu’il peut voir et avec lesquelles il peut jouer. La vie est tout simplement trop stimulante à ce stade pour perdre du temps à dormir.

Il n’existe pas de méthode officielle pour “diagnostiquer” une régression du sommeil, mais il y a de fortes chances que vous le sachiez lorsque vous y serez confronté. Si votre bébé commençait à dormir pendant des périodes prévisibles plus longues, mais d’un coup, il lutte contre le sommeil ou se réveille beaucoup plus souvent.

Comment y remédier ? Restez fidèle à la routine du coucher de votre bébé ou commencez à la mettre en place – le bain, la tétée, l’histoire, les berceuses et les câlins. Veillez également à ce que votre bébé dorme suffisamment pendant la journée pour compenser le sommeil perdu la nuit, car il est encore plus difficile pour un bébé trop fatigué de se calmer la nuit. 

Le changement de routine de la sieste perturbe le sommeil du bébé

À quoi cela ressemble-t-il ? En grandissant, les bébés font moins la sieste. Si votre bébé semble satisfait de son changement d’horaire et qu’il dort bien la nuit, profitez en et continuez. Mais si votre enfant fait moins la sieste, s’agite davantage ou a du mal à se coucher le soir, il est peut-être trop fatigué et a besoin d’être encouragé à faire la sieste. Un rhume ou une otite peuvent faire des ravages sur les habitudes de sommeil, tout comme des défis émotionnels tels que le retour au travail d’un parent ou la nécessité de s’habituer à une nouvelle baby-sitter.

Les voyages sont un autre facteur de perturbation de l’horaire de sommeil, et les étapes importantes – comme la maîtrise de la marche à quatre pattes ou l’apprentissage de la marche – peuvent également perturber temporairement le sommeil.

Comment résoudre ce problème ? Essayez une routine de coucher abrégée avant chaque sieste (de la musique calme, un massage ou une histoire) et soyez patient – il lui faudra peut-être plus de temps pour s’installer dans une routine, mais il y arrivera.

De nombreuses choses peuvent encore perturber leur sommeil. Votre bébé peut aussi avoir peur de remplir sa couche pendant la nuit car c’est assez désagréable. Il se sent mal à l’aise et l’idée de revivre cette sensation le font résister à l’envie de dormir.

Ne pas s’endormir de façon autonome

À quoi cela ressemble-t-il ? Presque tout le monde se réveille quelques fois pendant la nuit – les adultes comme les bébés. Pour prendre de bonnes habitudes de sommeil tout au long de sa vie, il faut savoir s’endormir seul au moment du coucher et pendant la nuit, une compétence que les bébés doivent apprendre. Si votre enfant de 6 mois a encore besoin d’être nourri ou bercé pour s’endormir, vous pouvez envisager de lui apprendre à dormir (également appelé apprentissage du sommeil ou apprentissage de l’auto-apaisement).

Comment résoudre ce problème ? Commencez par réorganiser la routine du coucher. Si votre bébé dépend du biberon ou du sein pour s’endormir, commencez à programmer la dernière tétée 30 minutes avant l’heure habituelle du coucher ou de la sieste. Ensuite, lorsqu’il est endormi, mais pas encore couché, faites votre choix et mettez-le dans son berceau. Bien sûr, il s’agitera au début, mais donnez-lui une chance. Une fois qu’il aura appris à se calmer tout seul – peut-être en suçant son pouce ou une tétine (des habitudes inoffensives et utiles pour les bébés) – il n’aura plus besoin de vous à l’heure du coucher.

Tant que votre bébé peut s’endormir seul, vous pouvez aller le voir s’il se réveille la nuit. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez aller le chercher ou l’allaiter. Une fois qu’il a maîtrisé l’art de se réconforter, votre voix et une caresse douce devraient suffire à l’endormir à nouveau.

Si votre bébé se réveille pendant la nuit alors que vous partagez votre chambre, vous pouvez aller le rassurer, mais prévoyez comment (et à quelle fréquence) vous répondrez à ses pleurs.

Vous n’avez pas encore de plan ? Il existe de nombreuses stratégies d’apprentissage du sommeil, alors décidez de ce qui vous semble le plus efficace et donnez-lui une chance de fonctionner.

Les douleurs de dentition empêchent bébé de dormir

À quoi cela ressemble-t-il ? Si votre bébé montre des signes de dentition pendant la journée – comme la bave, les morsures, l’agitation et l’irritabilité – les douleurs de dentition peuvent aussi le réveiller la nuit.

Gardez à l’esprit que les problèmes de sommeil liés à la dentition peuvent survenir à n’importe quel moment de la première année. Certains bébés ont leur première dent à l’âge de 6 mois et les douleurs de dentition commencent dès 3 ou 4 mois, tandis que d’autres n’ont pas de dents jusqu’à leur premier anniversaire.

Comment résoudre le problème ? Bien que vous ne deviez pas ignorer votre bébé, essayez d’éviter de le prendre dans vos bras. Offrez-lui plutôt un anneau de dentition, des mots doux et des caresses, voire une berceuse. Il se calmera peut-être tout seul, mais vous devrez peut-être quitter la pièce doucement pour cela. 

Si les gencives sensibles lui semblent très douloureuses nuit après nuit, demandez à votre pédiatre de lui proposer de l’acétaminophène à l’heure du coucher pour les bébés de 2 mois et plus, ou de l’ibuprofène pour bébé pour les nourrissons de 6 mois et plus.

Difficulté à s’endormir – même si bébé semble très fatigué

À quoi cela ressemble-t-il ? Que se passe-t-il si les bébés ne dorment pas assez ? Ils peuvent devenir trop fatigués, c’est-à-dire qu’ils sont épuisés et de mauvaise humeur, mais aussi trop tendus pour se détendre.

C’est un cas classique de ce qui peut arriver si les bébés ne dorment pas assez : Votre bébé est grincheux et montre d’autres signes indiquant qu’il est plus que prêt à faire une sieste ou à aller au lit. Pourtant, il ne veut pas s’endormir.

Les bébés les plus jeunes peuvent résister aux tétines qui les aident normalement à s’endormir, comme le bercement ou la tétée. Les bébés de plus de 5 ou 6 mois qui sont capables de s’endormir seuls ont du mal à s’endormir lorsqu’on les met dans leur lit, ou se réveillent et ont du mal à se rendormir. 

Comment résoudre ce problème ? Mettez votre bébé au lit ou à la sieste lorsqu’il est fatigué, mais pas trop. Lorsque vous commencez à percevoir des signes indiquant qu’il a besoin de se reposer, comme le fait de se frotter les yeux, de bâiller, de détourner le regard ou de s’agiter beaucoup, c’est le moment de l’installer dans son berceau ou son couffin.

Résistez à l’envie de le faire veiller plus tard. Il y a de fortes chances qu’il soit trop fatigué et qu’il ait du mal à s’endormir.

Veillez également à ce que votre enfant enregistre le nombre total d’heures de sommeil dont il a besoin. S’il se réveille très tôt après sa dernière sieste de la journée, par exemple, envisagez de le coucher un peu plus tôt pour compenser la perte de sommeil. S’il passe une nuit difficile ou se réveille très tôt le matin, offrez lui plus de temps de sieste ce jour-là.

Les astuces pour aider bébé à s’endormir

Les parents savent que le sommeil est important pour la santé et le bien-être de leur enfant. Mais quand bébé ne veut pas dormir, cela peut être frustrant et épuisant. Heureusement, il existe quelques astuces pour aider bébé à s’endormir.

  • Lorsque vous préparez la chambre de bébé pour la nuit, essayez de garder la lumière tamisée et de mettre un doux bruit de fond si vous le souhaitez.
  • Une fois que vous avez installé bébé dans son lit, essayez de le bercer doucement ou de le tenir dans vos bras jusqu’à ce qu’il s’endorme. Vous pouvez également lui chanter une berceuse ou lui lire une histoire avant de le mettre au lit (fait partie de votre routine quotidienne).
  • Il est normal que les bébés pleurent de temps en temps avant de s’endormir. Si vous intervenez, vous risquez de le réveiller et de le rendre plus difficile à endormir. Si vous le laissez pleurer un peu, il se rendormira probablement.

Certains bébés ont du mal à s’endormir seuls. Si c’est le cas de votre enfant, essayez de le mettre dans votre lit et de rester proche de lui le temps qu’il s’endorme. Veillez cependant à garder cette solution en dernier recours. Ce n’est vraiment pas bon pour vous et votre couple si votre bébé dort avec vous tous les jours.

Choisir le bon lit pour bébé

Dormir dans son lit permet à bébé de découvrir l’autonomie pour se rendormir et se calmer seul. En plus de quoi, cela permettra au parents de mettre en place une routine saine et bénéfique sur le long therme.

Pendant les 6 premiers mois il n’est pas rare de faire dormir son bébé avec soi dans son propre lit. Il existe des extension voire des cousins protecteur pour être sûr que le bébé ne se retourne pas et ne puisse pas non plus quitter le lit. Vous avez également le landau qui permet de garder un mouvement constant pour endormir facilement votre enfant.

Jusqu’à 3 ans vous pourrez ensuite opter pour un lit unique avec des barreaux et les lits évolutifs qui disposent de nombreux accessoire (rangements, veilleuse, musique table de changement,…). Le lit en parapluie est également une bonne solution qui ne prend pas beaucoup de place. 

Par la suite, vous pouvez opter pour des lits une place classique de 90 cm sur 190 cm pour que votre enfant puisse l’utiliser pendant longtemps ! Dans tous les cas, faîtes en sorte que votre bébé n’ait pas froid pendant son sommeil.

Si votre bébé pleure et crie dans son sommeil, je vous conseille cette article !

Votre bébé ne veut pas dormir mais maintenant vous savez quoi faire !

Il y a de nombreux causes possibles pour expliquer les difficultés d’endormissement de votre bébé. Certaines sont passagères et d’autres demandent plus d’attention. Dans tous les cas, vous sentez et savez au fond de vous ce qu’il faut à votre bébé. Ces informations ont pour but de vous donner des pistes et des conseils. Je vous laisse le soin d’employer les méthodes que vous jugez pertinentes dans votre cas spécifique dans les cas où bébé ne veut pas dormir !

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.