“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Dette de sommeil bébé, que faire quand votre enfant dort mal ?

Le sommeil est un besoin fondamental de l’être humain et il est crucial pour le bien-être et la santé. Les bébés et les enfants en bas âge ont besoin de plus de sommeil que les adultes et les personnes âgées. Ils ont besoin de dormir pour leur développement, grandir et être en bonne santé. Les bébés ont besoin de dormir environ 15 à 17 heures par jour les premières semaines. Les enfants âgés de un an à trois ans ont besoin de dormir environ 14 à 15 heures par jour. Ce ne sont que des indications, elles peuvent varier en fonction des activités et éléments fatiguant présent dans la journée de votre petit. Attention, on parle bien de rythme journalier, la durée indiquée va du matin, traverse la journée et se termine la nuit.

Graphique des temps de sommeil moyen d’un bébé jusqu’à 5 ans

Les parents ont souvent des difficultés à faire face aux défis du sommeil de leur bébé ou de leur enfant. Ils peuvent avoir du mal à comprendre pourquoi leur bébé ou leur enfant ne dort pas bien. “Aussi bien les nuits que la journée, mon petit bout ne s’endort que très difficilement.” Ils peuvent se sentir dépassés et ne pas savoir quoi faire. Le laisser dormir, le réveiller pour manger, changer sa couche sont autant de questions quotidiennes qui nous tracassent. Toutes ces questions sont normales !

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les bébés et les enfants peuvent avoir des difficultés à dormir et se rendormir. Les bébés et les enfants peuvent souffrir de troubles du sommeil, de réveils nocturnes fréquents, de difficultés à s’endormir ou à rester endormis, de sommeil agité ou de sommeil trop court. En plus de ça, votre bébé développera forcément sa fameuse période de contradiction envers les parents. Vous la connaissez, bébé ne veut pas dormir ! Les parents peuvent aider leur bébé ou leur enfant en apprenant à mieux comprendre les besoins en sommeil de leur enfant. Et surtout ne pas tomber dans le cercle vicieux :”Lorsqu’il est trop fatigué, il s’agite, devient grincheux et a finalement plus de mal à s’endormir, ce qui aggrave son “déficit de sommeil”.

La dette de sommeil du bébé : qu’est-ce que c’est ?

La dette de sommeil du bébé est un concept qui décrit le fait que les bébés ont un retard dans leurs heures de sommeil quotidiennes. Ces problèmes touche aussi bien les filles que les garçons. En effet, ils ont besoin de plus de sommeil que les adultes et, même si le sommeil est important pour tout le monde, c’est encore plus vrai pour nos petits bouts de chou. Les bébés ont besoin de dormir environ 16 à 18 heures par jour, mais certain jour, ils ne dorment souvent que 8 à 10 heures. Cela peut entraîner une dette de sommeil, ce qui signifie que les bébés ont besoin de dormir plus pour rattraper le sommeil qu’ils ont perdu.

Les bébés peuvent avoir du mal à dormir si leur environnement est bruyant ou si les lumières sont allumées. Les bébés peuvent également avoir du mal à dormir si les adultes les réveillent souvent pour les nourrir ou les changer. D’autres troubles entraînent également cette conséquence : le RGO de votre bébé, un sommeil particulièrement agité, l’apnée du sommeil ou encore une phase de régression du sommeil chez votre bébé.

En clair, la dette de sommeil chez un bébé est une balance négative de son temps de sommeil quotidien par rapport au temps qu’il devrait dormir normalement.

Si un jour il dort 8 heures au lieu de 14 heures, il aura un négatif de 6 heures qu’il faudra rattraper au plus vite. En effet, l’effet pervers de la dette de sommeil est qu’elle s’accumule tout au long du développement de votre petit. Comme vous avez déjà du le constater, un enfant fatigué avec une dette de sommeil négative aura encore plus de mal à s’endormir et faire de longues nuits réparatrices. Papa, maman, ne vous inquiétez pas. Si vous en êtes conscients, vous allez vite pouvoir y remédier avec les conseils qui suivent.

Comment se manifeste t’elle ?

Lorsque les bébés dorment mal, ils peuvent rapidement accumuler une dette de sommeil. Cela se manifeste généralement par de longues périodes éveillées la nuit, ainsi que par de la fatigue et de l’irritabilité pendant la journée. Les bébés peuvent également avoir du mal à se concentrer et à se calmer. Si vous remarquez que votre bébé est fatigué ou irritable, vous devriez envisager de lui donner un bain, de le masser ou de lui faire prendre un biberon avant de le mettre au lit afin de faire retomber la pression et le stress accumulés.

La dette de sommeil de votre enfant peut-elle être dangereuse ?

Un bébé a besoin de beaucoup de sommeil, environ 14 à 16 heures par jour. Cependant, il est fréquent que les bébés aient des périodes de sommeil moins importantes. La dette de sommeil est dangereuse car elle peut entraîner des troubles du sommeil, des difficultés de concentration et des sauts d’humeur. Il est important de veiller à ce que votre bébé ait suffisamment de sommeil et de l’aider à faire des siestes régulières si nécessaire. Si votre bébé a une dette de sommeil, essayez de l’aider à la rattraper en lui donnant un peu plus de temps pour dormir. Cette dette de sommeil peut être la cause d’une phase de régression du sommeil ou au contraire, en être la cause.

A-t-il besoin de plus de sieste pour son âge ? Plus de sommeil de nuit ?

Si votre enfant manque généralement de sommeil, de jour comme de nuit, concentrez vous d’abord sur le sommeil nocturne, car c’est le moyen le plus rapide de reconstituer la “banque de sommeil”.  C’est pendant la nuit que le sommeil est le plus réparateur et que le cerveau a le plus de temps pour se réparer et se régénérer. 

Vous devez vous concentrer sur les principes fondamentaux qui consistent à apprendre à votre enfant à s’apaiser pour s’endormir et se rendormir.  Trouvez une méthode de sommeil que vous aimez ou modifiez votre emploi du temps pour l’aider à trouver le sommeil ! Adopter des habitudes de sommeil est un très bon moyen d’endormir rapidement votre enfant. Il sait qu’après le repas on se lave les dents puis une histoire et ensuite au lit !

Comment lutter contre la dette de sommeil de votre enfant ?

Les bébés ont besoin de beaucoup de sommeil et cela peut être difficile à gérer lorsqu’ils ont une dette de sommeil. La dette de sommeil est lorsque votre bébé a besoin de plus de sommeil que ce qu’il a eu. Cela peut être dû à un manque de sommeil la nuit, à des siestes courtes ou à un rythme de sommeil irrégulier. Il y a quelques façons de combattre la dette de sommeil du bébé pour qu’ils puissent rattraper le sommeil qu’ils ont manqué.

Une façon de combattre la dette de sommeil du bébé est de faire en sorte qu’ils aient de longues siestes. Lorsqu’on parle de grosse sieste, il est important de se renseigner sur le cycle de sommeil de votre enfant. En fonction de ces cycles, il faudra mettre en place des siestes qui dure entre 2h30 et 3h30. L’important étant que votre enfant passe un maximum de temps en phase de sommeil profond.

Cela peut être fait en mettant votre bébé au lit plus tôt le soir et en le réveillant plus tard le matin. Vous pouvez également essayer de faire des siestes plus longues avec votre bébé. Une autre façon de combattre la dette de sommeil du bébé est de maintenir un rythme de sommeil régulier. Cela peut être fait en mettant votre bébé au lit et en le réveillant à des heures fixes chaque jour. Vous pouvez également essayer de faire en sorte que votre bébé fasse de courtes siestes tout au long de la journée. Enfin, vous pouvez essayer de mettre votre bébé dans une pièce sombre et calme pour l’aider à dormir.

Ne pas retomber dans ce cercle vicieux

Vous avez travaillé dur pour vous remettre de sa dette de sommeil. La dernière chose que vous voulez faire est de retrouver ces rythmes.

 Surveillez les signaux de sommeil de votre bébé et commencez la routine de la sieste !

Les signaux de sommeil des tout-petits sont similaires : 

  • Regard vide – paupières lourdes.
  • Il parle moins.
  • Il se désintéresse de ce qui se passe autour de lui.
  • Bâillements et saute d’humeur.
  • Leurs mouvements sont plus lents et donnent presque l’impression qu’ils “traînent”.
  • Les bébés ont tendance à pleurer et bouder plus souvent quand il sont fatigués.
  • Appétit en déclin.

Ces indices sont excellents, mais vous ne voulez pas non plus vous contenter de surveiller chaque regard vide ou chaque bâillement pour l’éternité, alors sortez votre stylo et votre papier et commencez à prendre note de ces indices de sommeil. 

Vous devriez commencer à voir un modèle et, dans 9 cas sur 10, il correspondra à la moyenne des “fenêtres de réveil” pour son âge.  Ces fenêtres aident les parents à éviter ce cycle.

Conseil le plus important : Ne dépassez pas la plage de fenêtres d’éveil pour leur âge – proposez-leur de dormir s’ils approchent de cette heure. Je préfère pécher par excès de prudence que de reprendre les mêmes habitudes qui ont pu causer le manque de sommeil au départ !  

Vous savez que vous avez la bonne fenêtre de réveil lorsque votre bébé met 5 à 15 minutes à s’endormir pour la sieste et le coucher, qu’il fait une sieste de plus d’une heure et qu’il se réveille heureux. (c’est-à-dire qu’il ne crie pas !)

Pas de dette de sommeil ? 

Pas de dette mais votre enfant a toujours des problèmes de sommeil ? Il est alors temps d’examiner les habitudes de votre routine qui pourraient aggraver son problème. Problèmes de sommeil ? L’environnement de la chambre ? Des horaires incohérents ? 

Il est également très important de mentionner ici que si votre enfant dort très bien mais ne correspond pas aux moyennes ci-dessus, ne gâchez pas une bonne chose ! Il s’agit de moyennes et d’un point de référence que les parents peuvent utiliser si le sommeil ne va pas bien dans leur foyer !

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.