“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Cycle de sommeil : Comprendre ses nuits pour optimiser son sommeil

Si vous êtes ici, c’est que votre sommeil vous intéresse. Vous savez qu’il existe plusieurs phases et plusieurs cycles qui s’enchainent. Et c’est cette ensemble constitue votre nuit de sommeil. En comprenant ces processus, il vous est possible d’optimiser vos nuits pour vous sentir en forme le matin. Cependant, si la durée du sommeil est sans aucun doute importante, elle n’est pas la seule partie de l’équation.

On parle aussi de qualité du sommeil. En effet, les quatre phases d’un cycle de sommeil ne sont pas égales en terme de “repos”.

Ainsi, chaque phase du sommeil joue un rôle en permettant à l’esprit et au corps de se réveiller en pleine forme.

Comprendre le cycle du sommeil permet également d’expliquer comment certains troubles du sommeil, notamment l’insomnie et l’apnée obstructive du sommeil, peuvent avoir un impact.

Explication générale du cycle de sommeil

Le sommeil n’est pas uniforme. Au contraire, au cours de la nuit, votre sommeil total est constitué de plusieurs cycle de sommeil. Ils sont eux mêmes composés de quatre stades individuels. Au cours d’une nuit typique, une personne passe par quatre à six cycles de sommeil. (source https://www.inserm.fr/dossier/sommeil/)

Un cycle de sommeil est un processus répétitif qui dure environ 90 minutes. Vous pouvez d’ailleurs le calculer pour mieux comprendre vos nuits. Chaque cycle comprend :

  • Une phase de sommeil léger (N1 : 1-7 minutes)
  • Le sommeil lent (N2 : 10-25 minutes)
  • Une phase de sommeil profond (N3 : 20-40 minutes)
  • Et enfin, le sommeil paradoxal (REM : 10-60 minutes)

Chaque partie de ce cycle est différentes, nous allons voir juste après le spécificités de chacune.

Les différentes phases du cycle de sommeil

La durée du sommeil varie beaucoup selon l’âge.

  • Un bébé dort environ 16 heures par jour, soit 10 cycles complets.
  • L’enfant en bas âge dort environ 12 heures par jour, soit 8 cycles.
  • Les adolescents dorment environ 9 heures par jour pour un total de 6 cycles.
  • Enfin, un adulte se repose environ 7 à 8 heures par jour représentant 5 cycles.

Ici, il est important de noter que les cycles sont complets.

La fatigue au réveil

Dans la vie, il est tout à fait possible de se réveiller au milieu d’une phase et donc de ne pas achever son cycle.

Cela explique d’ailleurs une bonne partie des cas de fatigue au réveil. Si vous êtes en plein cycle de sommeil, et surtout pendant une phase de sommeil paradoxal ou profond, le réveille sonne. Vous allez vous sentir très fatigué. Parfois même plus fatigué qu’avant de vous coucher. Votre cerveau à besoin de temps pour sortir complétement de cette phase et vous redonner les pleins pouvoir.

Idem, quand on se réveille naturellement avant la sonnerie et qu’on se rendort avec plaisir pour 15min, 20 min. Le réveille est bien plus brutal est notre sensation de fatigue est accentué.

Pour finir, se réveiller fréquemment pendant la nuit peut aussi nuire aux bienfaits du sommeil. Vous avez le sommeil léger, du bruits vous réveille souvent, vos nuit sont courtes : Les réveils fréquents impactent également votre fatigue et manque d’énergie.

Les différents cycles du sommeil et leur évolution au court de la nuit

Le sommeil est un état caractérisé par une diminution de l’activité corporelle. En revanche, votre cerveau continue de travailler ! Il y a beaucoup de chose à faire. Entre gérer l’équilibre d’hormones, fixer les souvenir, relâcher le stress, entretenir votre mémoire, etc.

Ainsi, le premier cycle de sommeil est souvent le plus court, allant de 70 à 100 minutes, tandis que les cycles ultérieurs ont tendance à se situer entre 90 et 120 minutes. De plus, la composition de chaque cycle, c’est-à-dire le temps passé dans chaque stade du sommeil, change au fil de la nuit.

Cette spécificité est propre à chacun. En fonction d’un large éventail de facteurs tels que l’âge, les habitudes de sommeil récentes et la consommation d’alcool, la durée et la composition de vos cycles évoluent.

La première phase, appelée sommeil léger, dure environ 10 minutes. Elle est caractérisée par une diminution de l’activité cérébrale et de la fréquence cardiaque. La seconde phase, appelée sommeil profond, dure environ 20 minutes. Elle est caractérisée par une diminution de l’activité musculaire et un ralentissement du rythme respiratoire. La troisième phase, appelée sommeil paradoxal, dure environ 5 minutes. Elle est caractérisée par une diminution de l’activité cérébrale et une augmentation de l’activité musculaire.

Il est normal de chercher à avoir le sommeil le plus réparateur possible !

Le cycle du sommeil chez l’adulte

  1. Sommeil non-REM (NREM) : Cette phase se divise en trois stades progressifs :
    • Stade 1 (N1) : C’est la phase d’endormissement, durant laquelle le corps commence à se détendre. Cette période est relativement courte, ne durant généralement que 1 à 7 minutes. L’activité du cerveau ralentit légèrement, et il est facile de réveiller quelqu’un à ce stade.
    • Stade 2 (N2) : Le corps s’apaise davantage, avec une baisse de la température corporelle, une détente musculaire, et un ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque. Cette phase dure de 10 à 25 minutes initialement et peut s’allonger au cours de la nuit. Elle occupe environ la moitié du temps de sommeil.
    • Stade 3 (N3) : Aussi appelé sommeil profond ou delta, c’est le stade où il est le plus difficile de réveiller une personne. Le tonus musculaire, le pouls et la respiration diminuent significativement. Cette phase est cruciale pour la récupération physique et mentale.
  2. Sommeil paradoxal (REM) : Caractérisé par une activité cérébrale intense, similaire à l’état de veille. C’est pendant cette phase que les rêves les plus vifs se produisent. Le sommeil paradoxal intervient après environ 90 minutes de sommeil et s’allonge au cours de la nuit, représentant environ 25% du sommeil chez l’adulte.

Le cycle du sommeil, d’une durée d’environ 90 minutes, débute par le sommeil NREM suivi du sommeil REM. Au cours de la nuit, le temps passé en sommeil profond (N3) diminue progressivement, tandis que la durée du sommeil REM augmente.

Il est à noter que le sommeil varie en fonction de l’âge. Les enfants et les adolescents passent plus de temps en sommeil profond (NREM) comparés aux adultes. Les adultes plus âgés, quant à eux, tendent à avoir moins de sommeil profond et de sommeil REM que les adultes plus jeunes.

Enfin, les troubles du sommeil, tels que l’insomnie, la narcolepsie, l’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos, peuvent être liés à un déséquilibre des phases de sommeil. La compréhension de ces cycles est donc essentielle pour identifier et traiter ces troubles.

Découvrir le cycle de sommeil du bébé.

Les troubles du sommeil

Le sommeil est un état naturel caractérisé par une perte temporaire de conscience et un relâchement musculaire. Il est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme et participe à la régulation de plusieurs processus physiologiques tels que la réparation tissulaire, la production hormonale ou encore la mémoire. Le sommeil se décompose en différents cycles, chaque cycle correspondant à une phase particulière du sommeil.

Les troubles du sommeil peuvent se produire à différentes phases du sommeil, mais certaines conditions sont plus couramment associées à des problèmes spécifiques. En général, les troubles du sommeil les plus fréquents surviennent pendant les phases de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal.

Le sommeil lent profond, également appelé stade 3 ou stade N3 du sommeil, est une phase de sommeil réparatrice pendant laquelle le corps se repose et se régénère. Les troubles du sommeil courants qui peuvent survenir pendant cette phase comprennent l’apnée du sommeil, les mouvements périodiques des jambes, les cauchemars, les terreurs nocturnes et le somnambulisme.

D’autre part, la phase du sommeil paradoxal est associée à des troubles tels que la paralysie du sommeil, les troubles du comportement en sommeil paradoxal (TCSP) et les cauchemars récurrents. La paralysie du sommeil se produit lorsque vous êtes temporairement incapable de bouger ou de parler pendant la transition entre le sommeil et l’éveil, ce qui peut être une expérience effrayante pour certaines personnes. Les TCSP sont des comportements anormaux, parfois violents, pendant le sommeil paradoxal, tels que le fait de crier, de frapper ou de se lever et de se déplacer.

Il convient de noter que les troubles du sommeil peuvent être complexes et peuvent impliquer plusieurs phases de sommeil. Par exemple, l’insomnie peut affecter à la fois l’endormissement et le maintien du sommeil, et l’apnée du sommeil peut perturber le cycle du sommeil dans son ensemble.

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.