“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Migraine, grossesse et maux de tête : Comment soulager sa douleur simplement

La grossesse est une période marquée par d’importants changements physiques et émotionnels. Les maux de tête et les migraines figurent parmi les symptômes fréquents qu’expérimentent les femmes enceintes. Vous cherchez pourquoi ces douleurs surviennent, comment les éviter et quelles sont les alternatives naturelles et sécuritaires pour atténuer ces inconforts.

Comprendre les maux de tête et les migraines pendant la grossesse

Les femmes enceintes peuvent expérimenter des maux de tête et des migraines, qui se manifestent par des douleurs au niveau du crâne, du front, des tempes ou des cervicales. Ces douleurs, nécessitent une distinction précise pour un traitement adéquat et la prévention de complications.

Les différentes formes de maux de tête et leurs particularités

Il existe principalement deux catégories de maux de tête : les céphalées de tension et les migraines (migraine ophtalmique, migraine avec vertiges ou migraine classique).

Les céphalées de tension, souvent dues au stress, à la fatigue, à la déshydratation ou à une mauvaise posture, se caractérisent par des douleurs modérées ressenties des deux côtés de la tête, comme si elle était serrée par un étau. Généralement, le repos et l’ingestion de paracétamol (D’après AlloDocteurs.fr : “Pris pendant la grossesse, le paracétamol pourrait avoir des effets délétères sur le développement du foetus. Les médecins recommandent aux femmes enceintes d’en consommer le moins possible et sur des périodes courtes.”) soulagent ces maux.

À l’opposé, les migraines se manifestent par des douleurs pulsatives vives, affectant uniquement un côté de la tête et s’accompagnent parfois de nausées, de vomissements, ainsi que d’une sensibilité accrue à la lumière, au bruit ou aux odeurs. Elles peuvent être précédées ou accompagnées d’auras – des perturbations visuelles ou sensorielles. Ces dernières sont souvent le résultat d’une inflammation des vaisseaux sanguins cérébraux, influencées par des facteurs tels que les hormones, l’alimentation, le sommeil ou l’environnement. Elles requièrent un traitement spécifique et une consultation médicale.

Pourquoi les migraines sont-elles fréquentes durant la grossesse ?

La grossesse, marquée par d’importantes variations hormonales, au même titre que le ménopause, impacte la fréquence et l’intensité des migraines. Chez certaines femmes, la grossesse apporte une amélioration des symptômes, en particulier après le premier trimestre, grâce à une stabilisation des niveaux d’œstrogènes. Pour d’autres, les migraines peuvent se maintenir. Bien qu’elles ne soient pas directement dangereuses, les migraines durant la grossesse peuvent affecter la qualité de vie de la femme enceinte et nécessiter un accompagnement médical approprié.

Facteurs déclenchant et aggravant les migraines pendant la grossesse

Les déclencheurs et aggravateurs de migraines pendant la grossesse varient d’une femme à l’autre et incluent :

  • l’alimentation, avec certains aliments comme le chocolat, le fromage, le vin, les agrumes, ainsi que les conservateurs et les édulcorants pouvant induire des migraines chez les personnes sensibles ;
  • le sommeil, où tant son manque que son excès peuvent déclencher des crises ;
  • le stress, où les tensions psychologiques ou émotionnelles jouent un rôle prépondérant ;
  • l’environnement, avec les variations climatiques, de température, de luminosité, de bruit ou d’odeur pouvant être des facteurs déclenchants ;
  • les médicaments, certains types comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou les œstroprogestatifs pouvant induire ou aggraver les migraines, leur usage étant donc déconseillé durant la grossesse.

Prévenir les migraines implique une hygiène de vie saine : une bonne hydratation, un repos adéquat, la pratique d’une activité physique modérée, des moments de détente et une consultation médicale face à tout doute ou douleur persistante.

Prévention et gestion au quotidien

La clé pour minimiser les crises de migraine durant la grossesse réside dans une hygiène de vie saine, centrée autour de trois piliers essentiels : un sommeil de qualité, des méthodes de relaxation et une alimentation équilibrée. Découvrez comment ces aspects peuvent améliorer votre bien-être pendant cette période.

Adopter une hygiène de sommeil

Un sommeil réparateur est fondamental pour prévenir les migraines. Un déséquilibre, qu’il s’agisse de manque ou d’excès de sommeil, peut accentuer les migraines. Il est donc crucial de vous habituer à un cycle de sommeil constant, marqué par des horaires réguliers de coucher et de lever, tout en évitant les siestes prolongées ou trop tardives. Assurez-vous de dormir dans un environnement calme, obscurci, et bien ventilé, en limitant l’utilisation d’appareils électroniques, la consommation de café avant le coucher. En cas de troubles du sommeil, des techniques de relaxation telles que la respiration profonde, la méditation, le yoga, ou la sophrologie pourront vous être bénéfiques.

Techniques de relaxation et gestion du stress

Le stress, qu’il découle de la grossesse, de l’anxiété liée à l’accouchement, des fluctuations hormonales, ou de pressions familiales ou professionnelles, joue un rôle prépondérant dans le déclenchement ou l’aggravation des migraines. Il est donc vital d’apprendre à gérer votre stress et à vous octroyer des moments de détente. Cela peut passer par des hobbies relaxants, tels que la lecture, la musique, le dessin, ou le jardinage. Des pauses bien-être comme un massage, un bain ou une séance de spa sont également recommandées. Pour une aide plus ciblée, envisagez le soutien d’un professionnel, tel qu’un psychologue, hypnothérapeute, ostéopathe, ou acupuncteur, pour apaiser vos tensions et soulager vos douleurs.

Importance de l’hydratation et de l’alimentation équilibrée

L’hydratation et une alimentation variée jouent un rôle crucial dans la prévention des migraines. Il est conseillé de boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour, tout en évitant les boissons gazeuses, sucrées ou alcoolisées susceptibles d’induire des maux de tête. Adoptez une diète équilibrée favorisant les fruits, les légumes, les céréales complètes et les légumineuses. Il est important d’éviter les aliments pouvant provoquer ou aggraver les migraines, tels que le chocolat, le fromage, les agrumes, les conservateurs ou les édulcorants, ainsi que les jeûnes prolongés et les repas trop riches ou épicés.

Solutions naturelles et sûres pour soulager la douleur

Se souciant des effets potentiels des médicaments sur le bébé et eux-mêmes, de nombreuses personnes recherchent des remèdes naturels et sans risques pour atténuer ces douleurs. Pour vous aider, nous avons compilé des méthodes alternatives éprouvées qui peuvent réduire tant la fréquence que l’intensité de ces migraines.

Remèdes naturels et maison contre les maux de tête

Pendant la grossesse, voici des solutions naturelles pour combattre les migraines:

  • L’application de glace ou de compresses froides sur le front, les tempes ou dans la nuque peut diminuer l’inflammation des vaisseaux sanguins et soulager la douleur. Considérez une douche froide ou rafraîchissez votre visage à l’eau froide pour un soulagement immédiat.
  • Essayez une pâte de bois de santal sur le front pour son effet rafraîchissant et apaisant.
  • Des tranches de pommes de terre crues sur le front peuvent surprendre par leur efficacité contre les migraines.
  • L’huile essentielle de lavande et de menthe poivrée, appliquées avec précaution (respectez les doses limites indiquées), peuvent offrir un soulagement apaisant. Massez délicatement vos tempes, votre front et votre nuque avec deux gouttes diluées dans une huile végétale, ou bien inhalez-en quelques gouttes déposées sur un mouchoir ou utilisées dans un diffuseur.

Il est important de noter que certaines huiles essentielles sont déconseillées durant la grossesse. Il est donc essentiel de bien se renseigner avant leur utilisation.

Activités douces recommandées pour réduire les tensions

Des activités douces peuvent également jouer un rôle clé dans la réduction des tensions musculaires et nerveuses susceptibles de causer des migraines. Parmi elles, le yoga, la méditation, la sophrologie, la respiration profonde et l’acupuncture sont particulièrement bénéfiques. Ces pratiques favorisent la relaxation, aident à gérer le stress et améliorent la circulation sanguine tout en stimulant des points d’acupression efficaces contre la douleur. Sélectionnez l’activité qui vous parle le plus et engagez-vous y régulièrement, de préférence dans un environnement calme et accueillant.

Outils de suivi et journal de migraine pour identifier les déclencheurs

L’utilisation d’un journal de migraine est un moyen efficace pour prévenir et gérer vos migraines durant la grossesse. Notez-y les dates, heures, durée, intensité, symptômes et les facteurs déclencheurs de chaque migraine, ainsi que votre alimentation, vos activités et vos émotions. Cela vous permettra d’identifier les éléments déclencheurs à éviter ou à réduire. Partagez ce journal avec votre médecin pour obtenir des conseils personnalisés et un traitement adapté à votre situation.

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.