“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Comment arrêter de ronfler : remèdes de grand-mère à la rescousse

Le ronflement, ce bruit nocturne aussi courant qu’agaçant, touche une large part de la population. Savais-tu que 57 % des hommes et 40 % des femmes en souffrent selon Doctissimo? Si tu es de ceux qui cherchent désespérément le silence la nuit, laisse-moi te confier quelques astuces de grand-mère qui pourraient bien transformer tes nuits… et celles de tes proches.

Pourquoi opter pour les remèdes de grand-mère contre les ronflements ?

Au-delà du simple bruit, le ronflement peut réellement impacter la qualité de ton sommeil, et même te réveiller en pleine nuit. Sans parler de l’effet sur ton partenaire ou tes colocataires ! Heureusement, il existe des solutions naturelles, simples et sans effets secondaires pour t’aider à retrouver le calme nocturne. Alors avant de te lancer dans une opération contre le ronflement, essais plutôt ça :

Les remèdes “consommables”

L’hydratation : un remède simple et efficace

L’alcool détend les muscles de la gorge et favorise le ronflement, alors mieux vaut l’éviter. À l’inverse, boire de l’eau et des tisanes est une méthode naturelle et efficace pour atténuer les ronflements. L’hydratation joue un rôle clé dans le maintien de la lubrification des tissus de la gorge et des voies aériennes. Une bonne hydratation prévient le dessèchement des muqueuses nasales et du palais, réduisant ainsi la friction et les vibrations qui causent le ronflement. Les tisanes, en particulier, peuvent offrir des bienfaits supplémentaires grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et relaxantes, qui aident à apaiser les tissus de la gorge et à faciliter une respiration plus douce et moins bruyante pendant le sommeil.

Un humidificateur pour combattre l’air sec

L’air sec a tendance à assécher la gorge et le nez, ce qui peut conduire à une congestion et, par conséquent, augmenter les risques de ronflements pendant le sommeil. Maintenir un niveau d’humidité optimal dans votre environnement de sommeil avec un humidificateur aide à préserver la douceur et l’hydratation des muqueuses nasales et de la gorge. Cela facilite une respiration plus fluide et réduit la vibration des tissus de la gorge qui cause le ronflement. Un humidificateur ou même un simple bol d’eau chaude dans ta chambre peut maintenir un taux d’humidité idéal et te venir en aide.

Les huiles essentielles anti ronflement, tes alliées naturelles

Les huiles essentielles se révèlent être des alliées naturelles précieuses dans la lutte contre les ronflements. En plus, elle aide également à trouver le sommeil !

Grâce à leurs propriétés décongestionnantes et anti-inflammatoires, certaines huiles essentielles, comme l’eucalyptus radié, la menthe poivrée, l’eau de fleur d’oranger ou encore la marjolaine à coquilles, peuvent aider à libérer les voies respiratoires pour une nuit plus paisible. L’eucalyptus radié, par exemple, est réputé pour son efficacité à dégager les bronches, tandis que la menthe poivrée, avec son odeur mentholée, facilite la respiration en réduisant les inflammations des membranes muqueuses. Utilisées en diffusion dans la chambre avant le coucher ou en application cutanée diluées dans une huile végétale, ces huiles essentielles peuvent contribuer à réduire significativement les ronflements.

ATTENTION : il est important de les utiliser avec précaution, notamment chez les femmes enceintes, allaitantes, ou les personnes souffrant de conditions particulières.

L’huile d’olive et le miel : douceur et efficacité

Ces deux ingrédients peuvent lubrifier les tissus des voies aériennes et ainsi réduire les ronflements. Une cuillère à soupe avant le coucher fait des miracles.

L’huile d’olive lubrifie les voies respiratoires et à réduit les vibrations des tissus de la gorge. Boire une cuillère d’huile d’olive avant de dormir a pleins d’autres bienfaits !
Le miel, de son côté, s’apprécie pour ses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires.

L’ostéopathie : une approche différente

Si rien ne fonctionne, l’ostéopathie propose une approche différente et complémentaire pour traiter les ronflements. Cette pratique s’attaque à la cause potentielle plutôt qu’aux symptômes seuls. Cette médecine manuelle vise à restaurer l’équilibre et la mobilité de l’ensemble des structures du corps. Un ostéopathe peut identifier et traiter les restrictions de mobilité qui affectent les tissus autour des voies respiratoires, améliorant ainsi la circulation et la fonction respiratoire. Par des techniques douces et précises, l’ostéopathie peut aider à libérer les tensions dans le cou et le haut du dos, optimiser la posture et favoriser une meilleure mécanique respiratoire.

Les remèdes “physique”

La position : ton premier allié contre les ronflements

Savais-tu que dormir sur le dos favorise les ronflements ? Ta langue a tendance à bloquer le passage de l’air. La solution ? Dormir sur le côté. Et si tu as tendance à te retourner, quelques astuces peuvent t’empêcher de basculer : un chignon, un coussin derrière le dos, ou même une balle cousue dans le dos de ton pyjama !

Découvres les positions pour ne pas ronfler !

Une bonne hygiène nasale pour des nuits tranquilles

Se moucher avant de se coucher et nettoyer son nez avec de l’eau de mer ou du sérum physiologique peut grandement aider. Attention toutefois à ne pas en abuser, cela pourrait irriter tes cloisons nasales.

Et si dormir en position surélevée était la solution ?

Un oreiller volumineux pour dormir légèrement surélevé peut aider à diminuer les ronflements en dégageant les voies aériennes. Il existe de nombreux coussin anti ronflement pour t’aider à aligner ton corps et dégager tes voies respiratoires.

Renforcer sa langue : un exercice surprenant mais efficace

Un entraînement ciblé peut augmenter le tonus musculaire de la langue, réduisant ainsi les risques de blocage. Un exercice simple consiste à pousser la langue contre le palais et à la faire glisser vers l’arrière, ou à essayer de toucher le nez puis le menton avec la pointe de la langue. Répétés régulièrement, ces mouvements peuvent renforcer les muscles, améliorer la respiration nocturne et diminuer les ronflements.

La perte de poids : une solution à ne pas négliger

L’excès de poids, surtout autour du cou, peut accentuer les ronflements. Perdre quelques kilos peut donc être bénéfique.

La douche chaude : ton rituel pré-sommeil

Une douche chaude avant de se coucher peut aider à décongestionner le nez et ainsi réduire les ronflements. Je conseille clairement de se moucher comme un rugbyman sous la douche. On bloque une narine puis en souple par le nez. Idem de l’autre côté. Cette technique permet de déboucher les narines en profondeur.

Ces remèdes de grand-mère sont simples et accessibles, mais n’oublie pas que la clé réside souvent dans un ensemble d’habitudes saines. Si malgré tout, les ronflements persistent, une consultation médicale peut s’avérer nécessaire. Alors, prêt à essayer ces astuces pour retrouver le calme nocturne ?

Les offres du moment
    Voir plus

    End of Content.