“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Apnée du sommeil et gros ventre, pourquoi l’apnée du sommeil fait-elle grossir ?

apnee-du-sommeil-et-gros-ventre

L’apnée du sommeil et le gros ventre sont souvent associés. Mais pourquoi l’apnée du sommeil fait-elle grossir ?

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des pauses respiratoires répétées pendant le sommeil. Elle peut être causées par un rétrécissement des voies respiratoires ou un relâchement des muscles du pharynx. Le rétrécissement des voies respiratoires est malheureusement souvent associé à un surpoids et à une obésité. Nous allons voir ce qu’il en est vraiment.

Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque reconnus pour le syndrome d’apnée du sommeil. Le surpoids et l’obésité peuvent entraîner une diminution du tonus musculaire et une augmentation de la graisse abdominale.

Ces facteurs peuvent contribuer au rétrécissement des voies respiratoires et au relâchement des muscles du pharynx. Le rétrécissement des voies respiratoires peut entraîner des apnées du sommeil et des ronflements.

Attention aux idées reçues : Tout le monde est concerné par l’apnée du sommeil, indépendamment de son poids !

L’apnée du sommeil est souvent associée à une personne en surpoids. Pourtant, cette idée reçue est loin de refléter la réalité. Bien que la proportion d’obèses soit élevée parmi les personnes atteintes de ce trouble, il est erroné d’affirmer que le surpoids est la seule cause de l’apnée du sommeil. En effet, les liens entre ces deux phénomènes sont bien plus complexes qu’il n’y paraît.

Des perturbations nocturnes peuvent altérer les mécanismes hormonaux qui régulent la faim et la satiété, modifiant ainsi nos comportements alimentaires et favorisant la prise de poids. Cependant, cela ne signifie pas que les personnes atteintes d’apnée du sommeil sont toutes en surpoids. Il est important de rappeler que tout le monde est susceptible de développer cette pathologie.

Qu’est-ce que le surpoids et l’obésité ?

Le surpoids et l’obésité sont définis en fonction de l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Celui-ci correspond au rapport entre le poids en kilogrammes et la taille en mètres au carré (P/Te²) et s’exprime en kg/m². On considère qu’un adulte est en surpoids lorsque son IMC est supérieur ou égal à 25 kg/m² et qu’il est obèse lorsque son IMC est supérieur ou égal à 30 kg/m².

Cependant, il est important de souligner que l’IMC ne prend pas en compte la répartition de la masse graisseuse dans le corps, ni la masse musculaire. Ainsi, certaines personnes peuvent avoir un IMC élevé sans pour autant être en surpoids ou obèses.

Les liens complexes entre apnée du sommeil et surpoids

L’apnée du sommeil est souvent associée au surpoids en raison de la pression exercée par la graisse sur les voies respiratoires. Cependant, cette explication ne suffit pas à elle seule à expliquer la corrélation entre les deux phénomènes.

En effet, il est possible que certaines personnes développent une apnée du sommeil sans pour autant être en surpoids. Des facteurs tels que l’âge, le sexe, la morphologie du visage, les antécédents familiaux ou encore la consommation d’alcool et de tabac peuvent également influer sur le développement de l’apnée du sommeil.

De plus, il est important de souligner que l’apnée du sommeil peut elle-même favoriser la prise de poids en raison des perturbations hormonales qu’elle engendre. Ainsi, il est essentiel de traiter cette pathologie pour prévenir le risque de complications liées au surpoids et à l’obésité.

Comment l’apnée du sommeil affecte-t-elle le poids corporel et comment peut-on la traiter ?

L’apnée du sommeil fragmente le sommeil, entraînant une mauvaise qualité de celui-ci. Or, un sommeil de mauvaise qualité ou en quantité insuffisante a pour effet de diminuer la sensation de satiété et la dépense énergétique (par diminution d’une hormone appelée leptine) et d’augmenter l’appétit (par augmentation d’une autre hormone appelée ghréline). De plus, on a dans ce cas, tendance à se diriger préférentiellement vers des aliments sucrés.

Par la somnolence, l’apnée du sommeil est également un frein à l’activité physique, favorisant ainsi la prise de poids.

Le traitement, associé aux mesures habituelles d’équilibre alimentaire et d’activité physique, va permettre d’améliorer la qualité de sommeil, de réduire les effets précédemment cités et de faciliter la perte de poids.

Une perte de poids permet-elle pour autant de se passer du traitement par pression positive continue (PPC) ou par orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) ?

Oui, chez des personnes obèses, une perte de poids significative peut totalement faire disparaître les symptômes. Dans certains cas, le traitement par PPC peut être arrêté.

Cependant, le syndrome d’apnée du sommeil survient également chez des patients non obèses (voir chiffres ci-dessus). Il est ainsi important de prendre en compte également les anomalies faciales (rétrognathie = mandibule décalée vers l’arrière par rapport à la mâchoire supérieure) et les anomalies ORL (obstruction nasale, hypertrophie des amygdales, grosse base de langue). En leur présence, l’apnée du sommeil ne disparaîtra pas forcément avec la perte de poids. Dans certains cas, une chirurgie pourra être proposée.

Quel est l’intérêt de la chirurgie bariatrique dans le traitement de l’apnée du sommeil ?

La chirurgie bariatrique est une intervention lourde réalisée dans un cadre précis. Elle nécessite l’avis d’une équipe médicale pluridisciplinaire spécialisée et un suivi sur le long terme.

Il existe actuellement 3 types de chirurgie bariatrique. Deux interventions consistent à réduire la taille de l’estomac pour réduire les apports alimentaires (l’anneau gastrique et la gastrectomie partielle ou “sleeve-gastrectomie”) et une autre permet d’éviter l’absorption des graisses au niveau du tube digestif (court-circuit gastro-jéjunal ou “by-pass”).

Il n’y a pas de chiffres spécifiques en rapport avec l’apnée du sommeil mais, en France, de nombreux services se sont spécialisés dans la prise en charge de l’obésité avec une prise en charge multidisciplinaire dont fait partie la chirurgie.

L’apnée du sommeil, qu’est-ce que c’est ?

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des pauses répétées de la respiration pendant le sommeil. Ces pauses respiratoires peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes et se produisent généralement 5 à 30 fois par heure.

L’apnée du sommeil peut également provoquer un ronflement bruyant. L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil fréquent et pouvant vous réveiller la nuit et donc impacter la qualité de votre sommeil. Il touche environ 4% des adultes, principalement les hommes âgés de 40 à 60 ans, les enfants sont aussi touchés, nous avons d’ailleurs écrit un article sur l’apnée du sommeil du bébé.

L’apnée du sommeil peut causer des problèmes de santé tels que la haute pression sanguine, le diabète et l’infarctus du myocarde. L’apnée du sommeil peut également entraîner des accidents vasculaires cérébraux.

Les causes de l’apnée du sommeil sont généralement liées au relâchement des muscles du pharynx et à une diminution du tonus musculaire. Les facteurs de risque de l’apnée du sommeil comprennent le surpoids, l’âge, le sexe et la consommation d’alcool. Il existe plusieurs traitements de l’apnée du sommeil, notamment la perte de poids, la thérapie comportementale, les appareils dentaires et les appareils respiratoires.

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil peuvent présenter divers symptômes. En voici quelques-uns :

  • Maux de tête fréquents, particulièrement au réveil
  • Fatigue diurne excessive
  • Irritabilité
  • Difficultés de concentration
  • Troubles de l’humeur
  • Insomnies
  • Ronflements bruyants et sonores
  • Arrêts respiratoires nocturnes

Chez les enfants et les adolescents, l’apnée du sommeil peut causer des difficultés d’apprentissage et de comportement.

Les causes de l’apnée du sommeil

La première cause identifiée de l’apnée du sommeil est l’obstruction des voies aériennes. Cela se produit lorsque les tissus mous de la gorge se détendent et bloquent le passage de l’air. Les personnes atteintes d’apnée du sommeil ont généralement un trouble du voile du palatin, ce qui est une déformation du tissu mou situé entre la langue et le palais.

D’autres causes moins fréquentes d’apnée du sommeil comprennent les malformations congénitales des voies respiratoires, les tumeurs, l’accumulation de mucus dans les voies nasales ou les sinus et les blessures à la tête ou au cou. Les personnes souffrant de maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques ou la maladie de Parkinson sont également plus susceptibles de développer une apnée du sommeil.

Les conséquences de l’apnée du sommeil sur la santé

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des pauses répétées de la respiration pendant le sommeil. Ces pauses peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes et se produisent généralement toutes les 5 à 30 secondes.

L’apnée du sommeil peut causer de l’insomnie, de la fatigue et des problèmes de santé. L’apnée du sommeil peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé. Elle engendre des problèmes de sommeil, des dettes de sommeil plus ou moins grave selon votre typologie de cycle de sommeil.

Elle peut entraîner des problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle, l’accident vasculaire cérébral, le diabète, l’arythmie cardiaque, la maladie cardiaque, l’insuffisance cardiaque, l’obésité et la maladie pulmonaire obstructive chronique.

L’apnée du sommeil peut également causer de la fatigue, de la dépression, des sautes d’humeur, de la difficulté à se concentrer et des accidents. Il est important de traiter l’apnée du sommeil, car elle peut avoir de graves conséquences sur la santé. Si vous pensez que vous souffrez d’apnée du sommeil, consultez un médecin pour un diagnostic et un traitement.

Le traitement de l’apnée du sommeil

Il existe deux types d’apnée du sommeil : l’apnée obstructive du sommeil (AOS) et l’apnée centrale du sommeil (ACS).

L’AOS est beaucoup plus courante que l’ACS. Elle est causée par une obstruction des voies respiratoires, généralement due à une relaxation excessive des muscles respiratoires.

L’ACS est causée par une diminution du signal respiratoire du cerveau. Le traitement de l’apnée du sommeil dépend du type d’apnée.

Le traitement de l’AOS est généralement fourni sous forme de thérapie par pression d’air positive continue (CPAP), qui utilise une machine spéciale apnée du sommeil pour fournir un flux d’air continu à travers les voies respiratoires pour les maintenir ouvertes.

Les médicaments peuvent également être utilisés pour traiter l’AOS, mais ils ne sont pas aussi efficaces que le CPAP. Le traitement de l’ACS est généralement fourni sous forme de thérapie par pression d’air positif autoréglable (APAP), qui utilise une machine pour fournir un flux d’air continu à travers les voies respiratoires pour les maintenir ouvertes. Les médicaments peuvent également être utilisés pour traiter l’ACS, mais ils ne sont pas aussi efficaces que l’APAP.

Quoi qu’il en soit, si vous souffrez ou pensez souffrir d’apnée du sommeil vous devez consulter un professionnel qui pourra lui valider le diagnostic et voir avec quel traitement sera le mieux adapté pour vous.

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.