“Le sommeil c’est la moitié de la santé” – Aristote

Paralysie du sommeil : Mon expérience et explications

C’est clairement une expérience aussi troublante qu’enrichissante. Pour en avoir vécu plusieurs, je vous rassure tout de suite, ça va de mieux en mieux. Personnellement, je compare ça à une crise d’angoisse. Ainsi, la paralysie du sommeil est un trouble du sommeil qui peut être dû à différentes causes. Cela peut être désagréable pour la personne concernée, mais cela ne représente pas un danger pour la santé. On estime que 30 % de la population a déjà vécu cette expérience stressante. Sinon, aucune inquiétude à avoir. C’est un phénomène bénin sans risque pour la santé. Mais nous allons chercher à comprendre comment cela survient et quelles sont les solutions.

Qu’est-ce qu’une paralysie du sommeil ?

Les paralysies du sommeil provoquent des paralysies temporaires du corps. Elles s’accompagnent généralement d’hallucinations et de sensations étranges. La plupart des gens qui en souffrent n’ont pas de problèmes de santé sous-jacents. Donc pas d’inquiétude de ce côté là.

Elles se produisent généralement pendant la transition entre le sommeil et l’éveil. Elles surviennent également au moment de s’endormir. Les paralysies du sommeil ne sont pas une maladie, mais elles peuvent être le signe d’un trouble du sommeil plus sérieux. Elles se traitent avec des médicaments, des thérapies et des changements de mode de vie. Mais nous y reviendrons plus tard.

Les causes d’une paralysie du sommeil

Les causes de la paralysie du sommeil sont assez méconnu, comme tout ce qui touche au sommeil. En effet, chaque personne est unique et le contexte de la personne peut avoir un impact ou non. Toutefois, il semblerait que ce trouble soit lié à des troubles du sommeil plus généraux, comme l’insomnie.

Les paralysies du sommeil peuvent être provoquées par une privation de sommeil, un stress émotionnel, un décalage horaire, une fatigue, une consommation d’alcool ou de drogues, une maladie ou une blessure.

On note également une plus forte récurrence chez les personnes atteintes de trouble de l’humeur, de l’anxiété ou de stress post-traumatique.

Les symptômes d’une paralysie du sommeil

Pour l’avoir vécu plusieurs fois, c’est très désagréable, surtout la première fois. La peur de l’inconnu et la perte de contrôle est difficile à gérer. Connaître les symptômes aide la plupart des personnes à mieux gérer ce phénomène.

  • Se réveiller et avoir l’impression que son corps est paralysé.
  • Avoir des hallucinations visuelles ou auditives.
  • Episode de quelques seconde à 3 minutes environ.
  • Dans certains cas, on peut même ressentir des sensation de touché sur notre corps.

Le cerveau en cas de stress nous envoie parfois des signaux plutôt étranges et désordonnés. On peut également faire l’expérience de symptômes physiques tels que des frissons, des sueurs, des palpitations cardiaques, une respiration sifflante et une sensation de suffocation.

Les paralysies du sommeil touche aussi les personnes souffrant de narcolepsie. Ce trouble du sommeil se caractérise par une somnolence excessive et un besoin irrésistible de dormir.

Pour terminer sur les cas de figure propice aux paralysie, il faut également parler des personnes atteintes d’apnée du sommeil (découvrez les symptômes), de trouble de l’éveil ou de trouble bipolaire. Ce sont autant de circonstance qui peuvent expliquer la survenance des paralysies.

Comment réagir en cas de paralysie ?

Alors déjà, se renseigner est une bonne chose. Si vous êtes là, c’est que vous ou un proche avaient déjà vécu un épisode de paralysie. En s’informant, on enlève déjà la peur de l’inconnu. C’est un bon point qui vous aide à gérer le stress.

L’autre élément important quand on se rend compte du phénomène est de ne pas se crisper. Inutile de forcer mentalement ou physiquement pour bouger. Essayer plutôt de vous détendre et ne cherchez pas à bouger.

Ma petite astuce est de simplement fixer un point au mur ou au plafond et de penser à autre chose. Je sais, plus facile à dire qu’à faire mais rien que de penser à ses lignes vous détachera légèrement de la paralysie.

Enfin, et le plus important, respirer de manière normale. Sans forcer ni se sur-oxygéner. L’idéale si vous le pouvez est de compter vos temps d’inspiration et d’expiration. Je dis l’idéale car le fait de penser trop à se respiration peut en bloquer certains. Dans ce cas autant continuer de respirer naturellement sans y penser et chercher une “diversion” pour son cerveau. Vous n’en avez que pour 1 à 2 minutes MAXIMUM donc pas de panique.

Si vous avez votre conjoint.e à côté de vous, il peut également vous aider à en sortir rapidement. Inutile de paniquer pour lui et d’allumer la lumière etc. Je n’ai pas encore essayé mais le fait que votre compagnon exerce une pression sur la main ou le bras peut, je pense, aider à sortir plus vite de cet état.

Si c’est toujours aussi gênants et que ça revient souvent, on va chercher un traitement pour le moyen/ long terme.

Les traitements d’une paralysie du sommeil

Il n’y a pas vraiment de traitement spécifique pour éviter que ça arrive. Mais si ça t’arrive, le meilleur conseil que je puisse te donner, c’est d’essayer de rester zen. Tu sais, se détendre, tant physiquement que psychologiquement, ça aide vraiment. Laisser passer l’épisode tranquillement, sans paniquer, ça permet à ton corps et à ton esprit de se relaxer et de revenir à la normale plus facilement.

Parfois, la paralysie du sommeil peut être liée à de l’anxiété ou à un état dépressif. Dans ces cas-là, un médecin peut proposer des antidépresseurs ou des anxiolytiques pour traiter ces troubles. Mais tu sais, une autre astuce simple, c’est de parler de ça à ton entourage. Si quelqu’un est là pendant un de ces épisodes, un petit contact, même léger, peut aider à en sortir.

Tu peux même signaler à quelqu’un que tu es dans cet état en bougeant des parties de ton corps qui ne sont pas paralysées, comme tes doigts ou tes paupières. Avoir quelqu’un à tes côtés dans ces moments peut vraiment faire une différence.

Les personnes atteintes de paralysie du sommeil sont également plus susceptibles de souffrir de stress et d’anxiété.

En résumé, la paralysie du sommeil, c’est surprenant, mais pas dangereux. Se détendre et avoir le soutien de ses proches, c’est souvent tout ce qu’il faut pour traverser sereinement ces petits moments hors du commun.

Les offres du moment
    Oreillers de la gamme Emma

    Emma propose plusieurs types d’oreillers conçus pour offrir un soutien optimal et améliorer la qualité du sommeil. Voici les principaux…

    Voir plus

    End of Content.